Validation des trimestres de retraite : le saviez-vous ?

 

 

Pensez à faire un point sur votre plan de carrière de manière anticipée afin d’éviter les mauvaises surprises ! Les textes évoluant avec les années, il serait préjudiciable d’attendre l’âge de départ à la retraite pour vous rendre compte de manquements.

En 2019, pour valider quatre trimestres d’assurance retraite, le travailleur indépendant devra déclarer une rémunération minimale de 6 018 €. Cela correspond à un revenu trimestriel brut de 1 504,50€, soit 150 fois le montant du SMIC horaire qui s’élève à 10,03 €.

Toutefois, en cas de revenus faibles ou déficitaires, il est possible pour le travailleur indépendant de payer une cotisation minimale de retraite de base afin d’acquérir trois trimestres d’assurance retraite. Avant 2015, ce principe permettait d’acquérir deux trimestres uniquement.

La notion de trimestre de cotisations ne dépend pas de la durée réelle d’activité mais bien du montant de la cotisation versée.

Il n’est pas possible de valider plus de quatre trimestres par an. Mais il est toutefois possible de racheter des trimestres d’assurance retraite.

A titre d’informations complémentaires pour les personnes exerçant leur activité sous le régime « autoentrepreneur », les montants minimaux de chiffres d’affaires à réaliser pour valider les quatre trimestres d’assurance vieillesse sont :

  • Pour les activités commerciales (dont hébergement et restauration) : 20 430 €
  • Pour les prestations commerciales ou artisanales : 11 850 €
  • Pour les professions libérales non réglementées : 8 980 €
  • Pour les professions libérales réglementées : 8 892 €